Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Un univers parallèle…

Satellite n°25, janvier 1960.
En science fiction, l’idée que notre univers familier n’est pas le seul existant est un des thèmes les plus féconds et les plus fascinants. Un visiteur s’égare dans un vieux château, trouve une porte ignorée, la franchit et pénètre dans un monde inconnu, impossible à situer sur une carte ou dans une chronologie. Lire l’article

Éloge du sorite

Satellite n°31, février 1960.
Les espions galactiques: un des cinq ou six grands thèmes de la Science-Fiction. Chaque semaine, on peut estimer à la dizaine au moins le nombre des nouvelles ou romans qui y ajoutent une variation dans la littérature mondiale. En France, l’un des derniers romans inspirés par ces mystérieux espions est l’ingénieux et discret «Secret très spécial» de Jack Murray. Lire l’article

La théorie du capitaine Jean Plantier

Satellite n°31, février 1960.
En un sens, la théorie du capitaine Jean Plantier sur la propulsion des Soucoupes Volantes peut être considérée comme un authentique produit de la fiction scientifique: de quelques propositions simples dont le caractère hypothétique est souligné par l’auteur lui-même, Plantier a déduit une suite logique de conséquences qui constituent une explication totale des mystérieux engins. Lire l’article

Introduction à la psychologie sidérale

Fiction n°84 – novembre 1960.
Ayant survécu à ma précédente diatribe contre le space-opera, non toutefois sans quelques ecchymoses, il m’est apparu que je n’avais pas craché tout mon venin sur ce sujet. Rien n’est plus mélancolique qu’une canule de Pravaz mal vidangée. Lire l’article

Faut-il brûler les auteurs de space-operas?

Fiction n°80 – juillet 1960.
Si, comme je le crois, l’expression «fanatiques de la science-fiction» correspond à une réalité, cette chronique va m’attirer des menaces de mort. Tant pis. Ayant rédigé mon testament, salué mes amis et fait mes dernières recommandations à mon fils [...] Lire l’article