Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

The Problem of Non-Contact

Flying Saucer Review – Special Issue “The Humanoids”, October-November 1966
In this article, I shall take the word contact not in the restricted sense used by Gordon Creighton — a brief and limited intellectual exchange between a few individuals — but rather in the basic sense of an exchange as complete as possible between communities, at all levels and in all imaginable fields. The contact to which I refer is, for example, that which exists between two peoples whose countries are members of the United Nations Organisation. Lire l’article

La grande aventure du voyage

La Vie des Bêtes N°96 de juillet 1966
Dans les pages qui suivent, «La Vie des Bêtes», sous la plume d’Aimé Michel, s’attaque à l’un des plus importants des mystères du monde animal: ce goût que manifestent certaines espèces de bêtes pour l’envahissement, la conquête de territoires nouveaux, et la façon dont elles s’y prennent pour mener à bien ces entreprises, qui semblent, parfois, parfaitement concertées. Là aussi, nous avons encore beaucoup à apprendre des naturalistes de terrain… Lire l’article

Valensole – Further details

Flying Saucer Review – Vol. 11, Vol. 12, n°3, May 1966
Your contributor Luis Schönherr is quite right; many questions about the Valensole case remain unanswered. I did not make a report, having studied this landing merely from the point of view that interested me. The only things of mine published in the Flying Saucer Review were a few reflections. Lire l’article

Le chat est-il un animal domestique?

Revue La Vie des Bêtes, n°92 de mars 1966
Je l’aperçus pour la première fois, le temps d’un éclair, un certain crépuscule d’automne. Dans la tache lumineuse déployée sur la terrasse et le jardin par la lampe tout juste allumée, il surgit de l’ombre au pied d’un noyer, s’arrêta un instant les yeux clignés vers nous puis, brusquement, disparut d’un bond. Lire l’article

Les animaux et le jeu

Revue La Vie des Bêtes n° 99, novembre 1966
Si le public savait combien de graves messieurs bardés de diplômes et comblés de crédits officiels passent le plus clair de leur temps à regarder s’amuser les bêtes, l’État devrait bientôt faire face à une grève de l’impôt. Les Allemands et les Anglo-Saxons, en particulier, semblent avoir une passion pour cette étude. Et il faut le reconnaître, le sujet est passionnant. Tout ce qu’on pourrait leur reprocher, c’est l’ennui pesant que cette aimable occupation semble leur inspirer. Étudier le jeu, apparemment, ce n’est pas drôle. Lire l’article