Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Le chemin du retour au gîte

Revue La Vie des Bêtes n°109, d’août 1967
Il s’appelait Kim. C’était un bon gros placide et puissant berger allemand qu’un ami avec qui je fis jadis beaucoup de montagne avait l’habitude d’emmener en course avec nous. Placide, il dédaignait les jappements de ses congénères, la panique des chats, le bruit des autos, et même les grandes claques que, par manière de jeu, mon ami se plaisait à lui appliquer sur la croupe, qu’il avait large et musclée. Lire l’article

Une méditation religieuse en français: « Sur-Vivre », de Beigbeder

Pour une bonne part des Français, les sondages d’opinion publique montrent que le mot religion n’évoque plus rien que de trivial: la quête aux enterrements et aux mariages, le Petit Père Combes, les bûchers de l’Inquisition, l’obéissance à un magistère, les luttes politiques. Pour ces Français-là, (et ils semblent être la majorité), le mot religion ne désigne rien d’essentiel, rien d’autre en tout cas qu’une survivance folklorique un peu envahissante. Lire l’article

Une lutte inattendue: la C.I.A. contre les soucoupes volantes

Vers le début du dernier mois de mai, les journaux, surtout outre-Atlantique, reproduisaient les déclarations d’un savant américain en colère. Ce savant, le physicien James E. Mac Donald, affirmait que, depuis 1953, la commission d’enquête de l’U.S.A.-Air Force sur les objets volants non identifiés avait constamment menti au public et trompé les hommes de science. Lire l’article