Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Pourquoi l’ascèse ?

«Si jamais ce livre tombe entre les mains d’une personne qui aspire pour de vains motifs à la contemplation, je la prie de réfléchir aux rudes tenailles par lesquelles il faut passer et au pressoir des peines nombreuses sous lequel il faut pleurer avant d’y arriver. Peut-être alors tout désir frivole de ces faveurs s’évanouira de son coeur.» Qui parle ainsi? Un mystique italien du XVIIIe siècle, le père Scaramelli, auteur du Directoire mystique (1754). Et à quelles «tenailles», à quel «pressoir» fait-il allusion? Lire l’article