Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Remous dans l’univers des «soucoupes»

En Russie, l’Armée a dessaisi le Comité d’étude (en partie composé de civils) qui avait été formé l’automne dernier sous la direction du général Stolyarov. Désormais, l’Armée seule poursuivra l’investigation du problème. Raison donnée: «L’affaire est trop sérieuse pour être laissée entre les mains de civils.» On pense au mot exactement contraire de Clemenceau sur la guerre… Cette décision des militaires russes est intervenue après une première investigation portant uniquement sur le nombre de cas enregistrés par les bases de l’Armée de l’air. Les enquêteurs ont été horrifiés de découvrir environ 15’000 cas attendant qu’on les étudie. Lire l’article

Voir avec les yeux d’aujourd’hui la fin de l’Empire romain

C’est en Irak que le fantôme des civilisations mortes impose de la façon la plus impérative sa terrifiante présence. Votre jeep roule pendant des heures et même des journées dans un désert de poussière jaune où l’unique rencontre à escompter est celle d’une famille de pasteurs faméliques au visage absent, poussant devant elle un bétail plus misérable encore. Çà et là, cependant, dans la plaine sans borne, la molle ondulation d’une colline dont la véritable nature, en dépit des lectures qui vous ont conduit jusqu’ici, refuse de se laisser appréhender jusqu’à ce que vous arriviez au but de votre étape: l’une de ces collines, précisément, aussi démoralisante que le reste du paysage, mais au pied de laquelle quelques dizaines d’hommes ont dressé des tentes et étalé le matériel classique des archéologues. Lire l’article

Les Occitans de Provence sont-ils ou non des séparatistes?

Il y a un siècle, des jeunes gens barbus, cravatés à l’artiste et portant grand chapeau et sombre pèlerine, soulevaient l’enthousiasme de la bourgeoisie méridionale en publiant des vers, des contes et des almanachs en langue d’oc. Salué par Lamartine comme un nouvel Homère, Mistral prenait le félibrige en main et répandait jusqu’au bout du monde l’image d’une Provence bucolique et bien-pensante, catholique, un peu royaliste, fille aînée d’une France elle-même fille aînée de l’Église: Provençau é Catoli! Lire l’article

Le surhumain: des faits et des preuves

Que le lecteur soit averti: aucune idée n’est indigeste comme celle des niveaux de conscience différents.

De toutes celles que nous imposent les faits venus à la connaissance des hommes depuis disons vingt ans, il n’en est point à quoi l’on ait moins pensé, qui ait été moins dégrossie, qui soit plus étrangère à notre culture philosophique et scientifique. Seuls quelques écrivains ont eu jusqu’ici, par le biais prudent de la fiction, la témérité d’en tenter une approche. Et aussi (on verra tout à l’heure pourquoi) quelques chercheurs clandestins. Que l’on ne s’attende donc pas à trouver dans ces quelques pages ne fût-ce qu’un essai de définition. Lire l’article

Le vaisseau fantôme

Sur l’océan des idées, rien n’est plus confortable qu’un bateau qui coule. À mesure qu’il passe dans le néant, les récifs, les côtes, les phares, les autres navires, tout, peu à peu, lui devient merveilleusement invisible. Longtemps après que l’eau l’a englouti, l’équipage continue de jouer aux cartes. Le voilà vaisseau fantôme: il est entré dans l’éternité et ne connaît plus rien que lui-même.

Cette aventure semble être l’une des formes de l’éternel retour. Quand les Germains s’installent dans l’empire avec l’intention d’y rester et d’y mettre les choses à leur goût (ce qu’ils font), Sidoine Apollinaire parle avec mépris de cette racaille qui sent le beurre rance. Il ne voit dans leur voisinage forcé qu’une péripétie sans importance. Pour lui, des gens qui ignorent la cuisine à l’huile et la langue de Cicéron ne peuvent que se mettre au courant de ces connaissances essentielles ou disparaître bientôt comme des ombres. Ce sont d’ailleurs des ombres et c’est à peine si, en se forçant, il les distingue. Lire l’article