Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Vieillir, ce mystère

France Catholique − N° 1242 – 2 octobre 1970.
Gordon Rattray Taylor, l’excellent chroniqueur de la revue scientifique anglaise Science, racontait récemment qu’étant jeune homme, il rendit un jour visite à une vieille dame de 108 ans. Après avoir bavardé un moment, dit-il, elle éclata soudain en sanglots. Lire l’article

Chaos? «Pantouflage»? Course aux astres? La fin de l’histoire vue par un géologue

France Catholique − N° 1248 – 13 novembre 1970.
Il y a dans le monde un certain nombre de géologues. Ces géologues publient leurs travaux dans des revues spécialisées. Chaque année, le poids total de ces revues augmente.
Si l’on compare l’accroissement annuel de la masse (en kilos) de ces publications, on constate qu’il est uniformément accéléré depuis les débuts de la géologie, disons depuis sir Charles Lyell qui naquit à la fin du XVIIIe siècle. La loi d’augmentation de cette masse reste la même d’année en année: elle est exponentielle. Lire l’article

Combien y a-t-il de Terres dans l’espace ?

France Catholique − N° 1249 – 20 novembre 1970.
On compte autour de la petite étoile appelée Soleil neuf planètes, dont une, la Terre, a enfanté le bizarre bipède qui écrit ces lignes et celui qui les lit. Notre galaxie (la Voie lactée) compte cent ou deux cents milliards d’étoiles. Lire l’article

Connaître la Terre pour connaître l’univers

France Catholique − N° 1245 – 23 octobre 1970.
La foule, dans le métro. La cohue de la rue. Le grouillement de la mer, celui d’une prairie. Qui de nous, prenant un recul vers l’infini devant ces spectacles vivants, ne s’est un jour demandé s’ils n’ont pas une signification cosmique, universelle; si ce qui se déroule là, si familier, devant nos yeux, ne se déroule pas aussi, plus ou moins identique, en une infinité de lieux de l’espace et dans l’incommensurabilité du temps? Lire l’article

La magie et le miracle

Revue Atlas – juin 1970
Le malade souffrait de troubles gastriques, d’étouffements, de transpirations profuses, d’insomnies. Il avait consulté tous les médecins de la ville, puis de lointains et coûteux spécialistes, le tout vainement. Ayant donc tout essayé, il pensa qu’un pèlerinage, s’il ne lui faisait aucun bien, ne pourrait lui faire de mal. Il prit le bateau et s’en alla à… Lire l’article