Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

La question de Ponce Pilate

France Catholique − N° 1342 – 1er septembre 1972
À propos de ma récente chronique sur la parapsychologie en Amérique, un lecteur pose d’excellente façon le problème des fausses sciences. Lire l’article

La psychanalyse est-elle une science?

France Catholique − N° 1308 – 7 janvier 1972
Il ne se passe guère de semaine qu’un lecteur ne nous demande pourquoi nous ne consacrons pas plus d’espace dans cette chronique à réfuter les «ignobles théories freudiennes», ou au contraire pourquoi nous ne faisons pas davantage connaître les contributions de la psychanalyse à la science de l’homme. Lire l’article

La science des rêves

France Catholique − N° 1309 – 14 janvier 1972
Quand, en France, on dit «science des rêves», l’écho répond «Freud». Or, la science des rêves est née en 1953, quatorze ans après la mort de Freud, et ce dernier n’y est pour rien. Les trois initiateurs ont nom Kleitman, Aserinsky et Dement. Lire l’article

Le besoin de rêver

France Catholique − N° 1310 – 21 janvier 1972
L’explication des rêves est un domaine d’élection des charlatanismes parce qu’ils sont mystérieux, se produisant à l’état d’inconscience. Loin que la science tue jamais la foi il faut plutôt en attendre qu’elle confonde l’occultisme et les billevesées des exploiteurs de la crédulité. Lire l’article

La mort et le rêve

France Catholique − N° 1311 – 28 janvier 1972
Les expériences de l’Américain William Dement montrent que l’on dort surtout pour rêver. Un dormeur que l’on empêche de rêver se sent tout de suite très malheureux. Au bout de trois jours, il commence d’être très fatigué. Au bout de quatre à cinq jours, il est pris d’hallucinations même pendant la veille et trouve l’épreuve insupportable. Lire l’article