Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Contre les idoles de l’esprit

France Catholique − N° 1425 – 5 avril 1974.
J’ai noté voilà peu, dans la presse, une annonce publicitaire pour une «Ligue athée» présentée par M. Francis Perrin, de l’Académie des Sciences. M. Francis Perrin est encore plus savant que je ne croyais: il sait que Dieu n’existe pas. Comment le sait-il? Peut-être a-t-il cherché Dieu dans sa science et ne l’a-t-il pas trouvé [...] Lire l’article

Hello sénateur, comment va votre cancer?

France Catholique N° 1429 – 3 mai 1974.
Marcel Pagnol est donc mort, nous disent les journaux, «d’une longue et douloureuse maladie». C’est ainsi qu’en français cela se nomme. Au même moment, à Washington, le sénateur Humphrey donnait une conférence de presse. «J’ai un cancer, disait-il, et je viens de suivre un traitement aux rayons. C’est très pénible. D’après mes médecins, j’ai 70 ou 80 chances sur 100 de m’en tirer si le traitement réussit.» Après quoi, Humphrey est passé aux choses sérieuses, c’est-à-dire, puisqu’il est sénateur et payé pour s’occuper de politique, à la politique. Lire l’article

Rêveurs prenez garde!

France Catholique N° 1440 – 19 juillet 1974.
Le développement le plus inattendu peut-être de la science des rêves, née il y a moins de vingt ans dans le laboratoire de Nathaniel Kleitman, à l’Université de Chicago, c’est l’étrange lumière qu’elle jette sur le rôle protecteur des songes. Lire l’article

Ronde comme une boule ou les théories à l’épreuve

France Catholique N° 1442 – 2 août 1974.
J’avais annoncé, voilà deux numéros, quelques autres réflexions sur la science du rêve, science si éclairante sur la face profonde, inaccessible, de la nature humaine. Mais il y a l’actualité! Puis, M. Jean Guitton a eu l’attention de m’envoyer son dernier livre. Et alors, là! Quel abîme! Quel inépuisable labyrinthe de réflexions! Lire l’article

Plus loin que la vie et la mort

France Catholique − N° 1434 – 7 juin 1974.
Comment tout cela a-t-il commencé? Comment le Soleil, comment la Terre où s’accomplit notre destin ont-ils commencé? Questions dénuées de tout sérieux, me dit cet écrivain. C’est de l’évasion, ce que les Anglais appellent «escapism». C’est le génie de fantasme que nous nous inventons hypocritement pour détourner notre esprit des seules vraies questions, qui sont morales, sociales, politiques. Lire l’article