Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Impossible futurologie

France Catholique − N°1448 − 13 septembre 1974
L’enseignement le plus clair de la récente conférence de Bucarest, c’est que la futurologie est d’abord l’art de nous expliquer, chiffres et calculs à l’appui, pourquoi la futurologie est impossible.
Quelle sera la population du globe dans cinquante ou cent ans? Quelles seront les sources d’énergie? Comment seront-elles réparties? Les pays riches auront-ils exterminé les pays pauvres, ou bien l’inverse? Aurons-nous la paix organisée? Le chaos? À toutes les questions qui viennent à l’esprit on peut trouver, dans les rapports d’experts, à peu près toutes les réponses. Sauf, à la vérité, les réponses optimistes. Ce qui différencie surtout les experts, c’est leur degré de pessimisme.
Je voudrais ajouter un peu à l’incertitude de la futurologie en montrant que, de toute façon, rien ne se passera comme prévu, ni même comme simplement envisagé, et que c’est là notre seule certitude. Lire l’article

La main s’accroche à l’infini – Méditation

Dans le village où j’ai grandi, les mots étaient chose sérieuse et respectée. La déférence allait à qui en usait bien. C’est-à-dire peu et à propos. Dans les querelles, on s’expliquait. À la mauvaise explication on préférait le coup de pioche.
De qui tenait des propos invérifiables, on disait qu’il raisonnait. Raisonner était le propre des enfants, que l’on corrigeait paternellement de ce travers, et des riches, que leur éloignement protégeait du coup de pioche, quoique pas toujours.
Une fois par semaine, lavé, rasé, peigné, ciré et vêtu de noir, le village se rassemblait pour entendre, dans un local prévu à cet effet, des propos invérifiables, mêlés, pour préserver le respect, de propos incompréhensibles. Le personnage agréé pour tenir ces propos revêtait un costume spécial. Il parlait d’un lieu élevé, retranché derrière un garde-fou. Lire l’article

Bilan d’un quart de siècle

Lumières dans la nuit n°133 de mars 1974
Les lecteurs de LDLN nous écrivent souvent: «À quoi sert notre travail? Ces enquêtes qui nous demandent tant d’efforts, à quoi bon les publier? Une fois publiées, que deviennent-elles? On n’en voit rien sortir. Notre revue ne sert-elle donc qu’à publier ce qu’écrivent ses lecteurs? Lire l’article

Les OVNI renouvelleront la science – Interview d’Aimé Michel par Jean-Claude Bourret

Interview par Jean-Claude Bourret, dans La nouvelle vague des soucoupes volantes. Aimé Michel c’est le spécialiste français des OVNI. Licencié en philosophie, il entre en 1944 à l’O.R.T.F. en passant le concours des ingénieurs du son du studio d’essai. Maintenant, Aimé Michel travaille au service de la recherche, ce qui lui va fort bien étant donné la spécialité qu’il a choisie. L’interview qu’il m’avait accordée a elle aussi disparue. Mais, Aimé Michel a eu l’obligeance de m’accorder un second entretien que voici. Lire l’article