Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

America, America

France Catholique − N° 1573 – 4 février 1977.
Les Français un peu attentifs ont remarqué le nom imprononçable du conseiller de M. Carter pour les questions de sécurité nationale, M. Zbigniew Brzezinski. Ne nous affolons pas. Faisons comme les Américains, qui prononcent Brézinski, et vive la Pologne! Lire l’article

Vers la médecine automatisée

France Catholique − N° 1580 – 25 mars 1977.
De temps à autre, dans cette chronique, je fais allusion à la «machine de Turing», jusqu’ici théorique, et à propos de laquelle le génial mathématicien anglais posait voilà bientôt quarante ans plusieurs questions fondamentales.
«Une machine peut-elle penser?» demandait-il, et, il montrait que oui, quelque définition que l’on donne au mot penser, sauf une, sentir, «prendre plaisir à manger une tarte aux fraises». Lire l’article

Physique: la fin du labyrinthe?

France Catholique N° 1576 – 25 février 1977.
Tandis que les politiciens essaient de nous intéresser à leurs querelles, l’histoire, qui les ignore, va son train. Sauf en de rares occasions où un être exceptionnel s’est trouvé être le dépositaire d’une volonté commune, les hommes politiques m’ont toujours rappelé le coq qui (du moins dans la fable) fait se lever le soleil. Lire l’article

Sur l’hypothèse extra-terrestre

Lumières dans la nuit n°164, avril 1977
Les ufologues qui s’en tiennent à l’Hypothèse Extraterrestre (HET) sont souvent qualifiés de retardataires (car, dit-on, il existe maintenant d’autres hypothèses «moins simplistes») et accusés de magie, voire de mysticité (car supposer l’existence dans l’espace lointain ou proche d’êtres supérieurs à l’homme, c’est «réintroduire les anges» voire Dieu).
Lire l’article

Le bonheur d’être humain

Mieux-être du 10 novembre 1977
Mieux être, qu’est-ce que cela veut dire? Je me le demande. N’est-ce pas le bonheur? L’homme n’est-il pas fait pour le bonheur, et qu’importe le reste? Atteindre le bonheur, n’est-ce pas son suprême achèvement? Et y a-t-il un «mieux-être» plus haut que le bonheur? Lire l’article