Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Les villes d’espace : rêve ou solution ultime ?

Arts et Métiers de décembre 1978
Le président Carter vient de refuser les crédits demandés par O’Neill et ses équipes du M.I.T., de Princeton et du Laboratoire Ames (N.A.S.A.) pour leur projet de villes de l’espace.
«On s’en fiche complètement, me disait un Américain le 17 octobre. Les crédits de l’État? Pour quoi faire? Ce n’est pas l’État qui a les vrais crédits dans des projets comme ceux-là, ce sont les «Big firms». Les crédits de l’État permettent de mettre dans le coup l’establishment académique. L’espace est devenu une, ou plutôt tout un tas de grosses affaires faisant de gros bénéfices. Cela ira plus vite sans l’État, tout simplement». Dépit ou réalisme? On verra bien. Lire l’article

L’ère des ingénieurs

Arts et Métiers d’octobre 1978
Nombreux sont les signes avant-coureurs d’un nouveau séisme économique que, par sa nature, il faudra appeler, non pas crise, mais mutation.
Les prévisionnistes du Président Carter l’annoncent pour le milieu des années 1980. Il est certes regrettable que nous soyons obligés de calculer notre avenir d’après celui des technocrates et industriels américains. Mais il en sera ainsi tant que ceux-ci disposeront d’un moyen infaillible pour corriger leurs erreurs: la fluctuation sauvage du dollar. Lire l’article

L’homme à l’essai

Arts et Métiers de septembre 1978
Comme le temps passe! Il y a quelques années, on nous parlait du «Défi américain». Et voilà que maintenant le danger nous est signalé exactement sur la ligne d’horizon opposée; voilà que nous avons maintenant à relever (sous peine de dégringolade) le «Défi du Tiers-Monde». Lire l’article

Le délit par ordinateur

Arts et Métiers de juillet – août 1978
Il y a un an, le sénateur Abraham Ribicoff déposait un projet de loi aux termes duquel «tout usage non autorisé d’un ordinateur fédéral, ou d’un système fédéral de traitement informatique, ou de tout système ou équipement informatique privé utilisé dans la commerce inter-État, serait considéré comme un délit fédéral» (c’est-à-dire que de tels délits relèveraient du F.B.I. et de la justice fédérale). Lire l’article

Nuisances et décision

Arts et Métiers de juin 1978
Jacques Bergier (qui, avant de devenir l’incollable sarcastique des tribunes de la T.V., fut docteur en chimie, puis physicien) affirme que les nuisances les plus redoutables sont intellectuelles. Il cite comme exemple certains énergumènes qui se réclament de l’écologie sans savoir que c’est une science, et difficile, avec ses laboratoires, où l’on n’avance qu’à petits pas, à force d’expériences réussies et ratées. Il dit aussi que la Nature s’est faite et continue de se faire par des nuisances qui éliminent les espèces périmées au profit d’espèces nouvelles, et que si certaines nuisances (inconnues) n’avaient pas fait crever le diplodocus, nous ne serions pas là. Lire l’article