Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Sciences – Frontière

Question De. N°29, 1er trimestre 1979
Longue vie à Sciences-Frontière, la nouvelle revue scientifique qui publie les travaux dont les savants jusqu’ici n’osaient parler qu’entre eux. La matière du premier numéro donnera une idée de son originalité. Lire l’article

L’humanité a dépassé enfance: elle doit quitter son berceau!

Question De. N°29, 1er trimestre 1979
La cinquantaine, le corps svelte et vif du sportif, la tête casquée d’une chevelure plate coupe Jeanne d’Arc (version Dreyer), sur le visage cette expression enfantine et fulgurante qui est souvent celle du génie: c’est Gérard O’Neill, professeur de physique à Princeton.
En 1956 (29 ans), il conçoit l’idée de l’anneau de stockage des particules, qu’il met dix ans à réaliser, et qui, maintenant, équipe à peu près tous les accélérateurs de particules du monde. Lire l’article

Einstein, prophète de l’imprévisible

France Catholique − N° 1685 – 30 mars 1979
«Sur la plage battue par les vagues infinies du temps, j’ai seulement ramassé un caillou.»
Quelle prescience mit sous la plume de Newton cette phrase étrange, frémissante, comme le «silence éternel» de Pascal, mais où la prophétie se lit littérale? Un caillou: ein Stein…
Einstein. Son nom fera rêver tant qu’il y aura des hommes. Lire l’article

The « Cat-Flap » Effect

Flying Saucer Review – Vol. 25, n°5, September-October 1979
When French people are about to get married, they quote a saying that sums up two thousand years of conjugal wisdom: they say: “The time comes when you just have to draw a line and put an end to the situation.” And some even go on to add: “one way or the other.”
Well now, the time has come for me too to draw the line and make an end of it: and so this will probably be my last contribution to Ufology. Lire l’article

La vraie affaire du siècle: vendre la crise

Arts et Métiers de novembre 1979
Il y a dans l’existence simultanée du chômage et de l’inflation un paradoxe qui frappe davantage encore le public ignorant que l’expert. Combien en ai-je entendu et lu, des experts qui m’expliquaient ce phénomène! Ils doivent avoir raison, quoique l’ignorant ne puisse se défendre d’un certain scepticisme quand on lui offre des explications contradictoires. Ces messieurs si savants ne peuvent pas avoir tous raison à la fois. Lire l’article