Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

L’urne aux chimères

France Catholique − N° 1792 – 17 avril 1981
Comme tout un chacun, je suis distraitement la campagne électorale, m’émerveillant des éloquences contradictoires, des sophismes qui font recette, des enthousiasmes comme des haines inexpliquées. Rien peut-être ne nous instruit mieux qu’une campagne électorale télévisée sur les ressources et les limites de ce qui fait notre singularité dans le monde vivant, la raison. Lire l’article

Avant d’être des hommes qui étions-nous ?

France Catholique − N° 1789 – 27 mars 1981
L’homme est sorti de la préhistoire amnésique. Nous constatons qu’à partir d’une certaine date, variable selon les lieux, il s’est mis à écrire, laissant ainsi une partie de lui-même survivre dans la mémoire de ses descendants, à condition qu’ils sachent lire! Les premières traces écrites montrent que leurs auteurs ne savaient rien sur leurs origines. Aventure étrange! Quand nous regardons vers notre passé, notre vue porte jusqu’à l’orée d’une forêt impénétrable: c’est de là que nous sommes sortis: mais comment? Lire l’article

L’auteur biblique à polytechnique

France Catholique − N° 1825 – 4 décembre 1981
Aimé Michel poursuit ici, à l’instigation de nombreux lecteurs qui lui ont écrit, ses réflexions sur les origines de l’homme considérées du point de vue scientifique (voir FcE du 20 novembre).

Un regard sur l’homme historique, puis sur son immense passé qui s’inscrit dans celui de la vie, constate une évolution (à ne pas confondre avec les théories évolutionnistes), c’est-à-dire un ordre de la Création déployée dans le temps. Lire l’article

Excursion en économie: les maîtres pataugent les profanes doutent

France Catholique − N° 1818 -16 octobre 1981
Descendons un instant des hauteurs de la physique. Bien qu’apprivoisées avec un excès que les physiciens professionnels me reprocheront sans doute (avec raison), peut-être notre incursion parmi ces idées les plus profondes aura-t-elle permis d’en entrevoir la difficulté et la grandeur. On peut aller plus loin et nous tenterons de le faire dans d’autres articles, mais je voudrais proposer ici un petit intermède reposant parmi les terrains vagues de l’économie. Lire l’article