Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Adieu l’ami.

Arts et Métiers n°175 de janvier-février 1993
Adieu l’ami.
la lettre de la rédaction
Aimé Michel nous a quittés, après un long et courageux combat.
Depuis 1976, il faisait partie de l’équipe de rédaction et participait avec un exceptionnel bonheur à la qualité d’Arts et Métiers Magazine qu’il aimait tant.
Lire l’article

Un entretien avec Aimé Michel – Propos recueillis par Yves Bosson & Michel Hertzog

Nous nous étions enfin décidés à entreprendre à notre tour le pèlerinage de St-Vincent-les-Forts, petit village des Alpes de Haute-Provence perché sur les contreforts du lac de Serre-Ponçon. Décembre 1990, lendemain de Noël, une route départementale enneigée, un panneau indicateur, enfin: le village. Aimé Michel, on nous l’a promis, ne doit plus être très loin…

Voici quelques extraits choisis de notre entretien. Nous souhaitions en particulier savoir comment l’un des principaux «artisans» de la soucoupologie des années 50 perçoit l’ufologie des années 90 et quel regard il porte – avec le recul du temps – sur sa contribution à l’étude de la soucoupe. Malgré la fatigue, il a longuement répondu, avec beaucoup de gentillesse et de malice, à nos questions. Lire l’article