Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

La particule et le poivrot

Arts et Métiers d’octobre 1980
L’histoire a renoncé à expliquer les événements. Grand progrès scientifique! Car croire à tort qu’on sait est bien plus grave qu’ignorer. En histoire, seules les idéologies s’obstinent à croire qu’elles savent, dussent les hommes en crever. Ni l’une ni l’autre des deux guerres mondiales n’ont été ce que furent les guerres de jadis: des intérêts qui s’affrontent. On les a faites (et des dizaines de millions d’êtres humains sont morts) pour des billevesées, des croyances illusoires. Lire l’article

Les Nuées

Arts et Métiers d’octobre 1992
Parcourez un ou deux livres de profonde réflexion scientifique du début du siècle. Duhem, Poincaré. Imprégnez-vous de la vision de ces deux grands savants en effaçant de votre esprit ce qu’ils n’ont pas connu. Enfin, lisez le dernier numéro de La Recherche ou de Science et Vie.
Non seulement vous n’y comprendrez pas un traître mot, mais vous ne saurez même pas de quoi il est question. Mégabits? décodage génétique? proton? astronomie gamma? pulsar? En technique, ce sera pire: pas une seule phrase ne livrera son sens. Lire l’article

La vraie affaire du siècle: vendre la crise

Arts et Métiers de novembre 1979
Il y a dans l’existence simultanée du chômage et de l’inflation un paradoxe qui frappe davantage encore le public ignorant que l’expert. Combien en ai-je entendu et lu, des experts qui m’expliquaient ce phénomène! Ils doivent avoir raison, quoique l’ignorant ne puisse se défendre d’un certain scepticisme quand on lui offre des explications contradictoires. Ces messieurs si savants ne peuvent pas avoir tous raison à la fois. Lire l’article

Querelles

Arts et Métiers d’avril 1980
Les disputes entre savants ont toujours été rudes.
Comme me le disait l’un d’eux: «Il ne faut rien exagérer, cela peut aller jusqu’à l’assassinat, mais jamais plus loin». Lire l’article

Le chant du coq

Arts et Métiers de juillet-août 1980
Si les journaux avaient existé quand Colomb découvrit l’Amérique, l’événement aurait peut-être eu droit à quelques lignes en page huit: c’est une règle à peu près sans exception que les grands événements ne sont jamais reconnus comme tels quand ils se produisent. Lire l’article