Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Le manche après la cognée

Lumières dans la nuit n°146 de juillet 1975
II faut remercier les responsables de LDLN d’avoir osé publier l’article de Pierre North[1]. Il faut aussi remercier Pierre North d’avoir osé l’écrire. Cet article jette un gros pavé dans la mare du conformisme soucoupique. Le conformisme est la maladie permanente de la pensée: même dans les marges les plus indociles de cette pensée, il finit toujours par s’introduire, et si l’on le laisse faire, par s’imposer, tarissant toute réflexion originale. Lire l’article

La théorie des processus, de Miguel Guasp

Lumières dans la nuit n°133 de mars 1975
Tout chercheur en OVNIs connaissant un peu d’espagnol et de mathématiques se doit de lire au plus tôt le livre de Miguel Guasp et de préparer son esprit à la possibilité de révisions déchirantes. Lire l’article

Sur deux passages de l’Iliade

Lumières dans la nuit n°145 mai 1975
Il y a dans l’Iliade, parmi tant de mystérieuses beautés, deux passages propres à nous faire rêver, nous autres ufologues. Le rêve est une activité féconde tant que l’on ne se met pas à le confondre avec la réalité. Ce qui n’empêche que certains rêves s’avèrent finalement être la réalité. Mais il faut le prouver, et c’est là le plus difficile. La Troie de Schliemann ne fut longtemps qu’un rêve. Lire l’article

Bilan d’un quart de siècle

Les lecteurs de LDLN nous écrivent souvent: «À quoi sert notre travail? Ces enquêtes qui nous demandent tant d’efforts, à quoi bon les publier? Une fois publiées, que deviennent-elles? On n’en voit rien sortir. Notre revue ne sert-elle donc qu’à publier ce qu’écrivent ses lecteurs? Lire l’article