Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Orthoténie: réalités et illusions

Il faut féliciter notre ami Toulet pour sa persévérance à venir à bout des problèmes théoriques posés par les alignements. Le lecteur malicieux escompte probablement de la part de l’inventeur (lointain!) de l’orthoténie une vive réplique à cette tentative de «classer» sa découverte, c’est-à-dire de la mettre au panier. Mais l’inventeur est fatigué. Il a consacré dix ans de sa vie à transformer l’hypothèse de l’orthoténie en une théorie, c’est-à-dire en un dispositif prévisionnel permettant de surprendre le phénomène au lieu d’être surpris par lui. Et, comme il arrive généralement, en poursuivant le lièvre, il a trouvé le renard et il a laissé l’un pour l’autre. Lire l’article