Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

En Amérique 1 million de dollars pour l’étude des M.O.C.

En Amérique 1 million de dollars pour l’étude des M.O.C.

En mars dernier, une série d’observations inexplicables (et notamment des atterrissages d’objets sur le sol américain) a enfin fait sauter aux États-Unis le couvercle qui depuis dix-neuf ans pesait sur l’étude des Mystérieux Objets Célestes; depuis cette date, les événements se sont précipités [...] Lire l’article

Encore Stonehenge!

Dominique Arlet a exposé dans Planète 38 la découverte faite à Stonehenge par un astronome de Harvard, le Pr Gerald S. Hawkins: le célèbre monument mégalithique anglais aurait été un computer astronomique permettant de calculer les mouvements de la Lune et du Soleil. Dominique Arlet soulignait l’incrédulité des archéologues professionnels qui refusent d’admettre l’existence d’une science si avancée chez de pauvres paysans d’Europe occidentale il y a quatre mille ans.
Dans le Journal de l’année, Henri de Saint-Blanquat nous révèle un rebondissement sensationnel de la querelle. Lire l’article

Deux Américains prétendent avoir été enlevés par une soucoupe volante

C’est une histoire abracadabrante. Depuis le 4 octobre, toute l’Amérique en parle. Et chacun de donner son avis. Selon les uns, il s’agit d’un canular, selon les autres, d’une histoire de fantômes. Ou d’un extraordinaire cas de délire à deux doublé de télépathie. Ou enfin d’un développement nouveau et menaçant dans l’activité des extra-terrestres, autrement dit des soucoupes volantes. Et, à première vue, c’est bien de cela qu’il s’agit. Voici les faits tels que les rapporta le journaliste John G. Fuller, dans les deux numéros de Look du 4 et du 18 octobre 1966. Lire l’article

Depuis huit siècles, il y a une France viscéralement contre

Il y a toujours eu une France qui dit non. Tout conformisme engendre sa révolte, et nul pays civilisé n’est naturellement plus conformiste que celui où le ridicule tue.

C’est contre des conformismes organiques, viscéraux, lourds de conséquences vitales, que naissent et se développent les vraies révoltes. C’est de ces révoltes-là qu’il sera question ici. Nous croyons que leur étude est importante à qui se mêle de comprendre son temps. Depuis toujours, les hommes disent que leur époque ne vaut rien, et que jadis, en revanche… Pourquoi? Parce que nous ne voyons jamais le présent qu’en surface, au lieu que le passé finit toujours par montrer ses coulisses. Et ce qu’il y a de plus authentique dans l’Histoire, ce sont justement ses coulisses. Lire l’article

De quoi vous mêlez-vous, M. Samivel?

J’étais seul l’autre soir à la salle Pleyel, seul parmi les 2’700 inconnus venus, comme moi, vous entendre et voir votre film, l’Or de l’Islande. Je dus me colleter avec l’ouvreuse pour obtenir la place retenue. On refusait du monde à l’entrée. Et c’était, paraît-il, le quatrième ou cinquième soir que vous vous livriez à cette provocation.
Je dis que c’était une provocation, car vous êtes, Monsieur Samivel, un homme scandaleux. Votre film n’est ni un film, ni une conférence, ni rien dont on puisse confier l’analyse à un mandarin hautement spécialisé, chargé de le disséquer selon les règles et de le classer dans un fichier ad hoc. Vous n’intéressez pas les mandarins, et ce n’est que justice. Voici en effet la scène incroyable que j’ai pu observer de mes yeux au milieu de votre «chose» qui n’est ni un film ni une conférence. Lire l’article