Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Qu’y a t-il dans le placard?

Arts et Métiers – Octobre 1981.
Toute la technologie actuelle tire sa source de découvertes datant de presque un demi-siècle, si l’on ne considère que les découvertes vraiment fondamentales. Le laser (Gould, Townes, Schawlow) date de 1958, mais s’intègre entièrement et peut-on dire se déduit des principes de la physique quantique établis vingt ans plus tôt. Lire l’article

Ronde comme une boule ou les théories à l’épreuve

France Catholique N° 1442 – 2 août 1974.
J’avais annoncé, voilà deux numéros, quelques autres réflexions sur la science du rêve, science si éclairante sur la face profonde, inaccessible, de la nature humaine. Mais il y a l’actualité! Puis, M. Jean Guitton a eu l’attention de m’envoyer son dernier livre. Et alors, là! Quel abîme! Quel inépuisable labyrinthe de réflexions! Lire l’article

Des thériodontes et des hommes

France Catholique N° 1407 – 30 novembre 1973.
L’évolution, c’est comme les plaies d’Égypte, qui suscitent la foi d’Israël et endurcissent le cœur du Pharaon. Pour Teilhard de Chardin, elle chantait la gloire de Dieu et annonçait un mystérieux point oméga. Pour les néo-darwiniens, elle montre que le monde est un désert glacé. Lire l’article

Plus loin que la vie et la mort

France Catholique − N° 1434 – 7 juin 1974.
Comment tout cela a-t-il commencé? Comment le Soleil, comment la Terre où s’accomplit notre destin ont-ils commencé? Questions dénuées de tout sérieux, me dit cet écrivain. C’est de l’évasion, ce que les Anglais appellent «escapism». C’est le génie de fantasme que nous nous inventons hypocritement pour détourner notre esprit des seules vraies questions, qui sont morales, sociales, politiques. Lire l’article

Une foi de remplacement

France Catholique N° 1375 – 20 avril 1973.
J’ai rapporté dans de précédentes chroniques ce que les psychologues pensent de la psychanalyse: ils n’en pensent pas grand-chose, attendu qu’aucun d’entre eux ne tient la psychanalyse pour une science. C’est seulement, comme le dit J.O. Whittaker, un «petit métier» (a small profession), et toute son importance – c’est encore Whittaker qui parle – vient de ce qu’elle est pratiquée par certains thérapeutes n’ayant fait aucune étude de psychologie. Lire l’article