Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

La querelle des programmes

France Catholique − N° 1305 – 17 décembre 1971
Essayons de tirer les conclusions de la querelle sur les «mathématiques modernes» soulevée par notre confrère Science et Vie et dont nous nous sommes fait l’écho à deux reprises dans cette chronique. Lire l’article

Critique du beau livre que je n’ai pas lu

France Catholique − N° 2039 – 24 janvier 1986
[...]Le bourdonnement des nouveautés techniques nous cache la vraie science… ► qui n’est pas l’énergie, ni la bombe atomique; ► qui n’est pas l’informatique; ► qui n’est ni la pilule, ni les mères porteuses, ni la télévision câblée, ni Ariane, ni le poulet aux hormones, ni la guerre des étoiles, ni le TGV [...] Lire l’article

L’étrange expérience d’Apollo XIV

France Catholique − N° 1285 – 30 juillet 1971
Traditionnellement, la science tend à récuser l’étrange, l’insolite, le mystérieux, au profit du seul réel entrant dans les normes admises. Une telle attitude, aussi bien que l’inverse, pourrait d’ailleurs être taxée d’obscurantisme. Cependant, sur un terrain aussi risqué, il faut s’avancer prudemment: en définitive, la science y conserve tous ses droits et il ne sera possible de statuer qu’après de longues investigations. Lire l’article

Entre Hegel et Groucho Marx

France Catholique − N° 1336 – 21 juillet 1972
Parmi les étonnements que rencontre le scientifique français en visite aux États-Unis, celui qui peut-être lui fait le mieux comprendre qu’il a franchi un océan et changé de continent, c’est la place occupée par la parapsychologie dans la réflexion actuelle des hommes de science américains. Lire l’article

La question de Ponce Pilate

France Catholique − N° 1342 – 1er septembre 1972
À propos de ma récente chronique sur la parapsychologie en Amérique, un lecteur pose d’excellente façon le problème des fausses sciences. Lire l’article