Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Le Q. I. en kimono

Chronique parue dans la revue Atlas Air France n°83 de mai 1973
Comme vous savez, il est très à la mode, depuis quelques années, de mesurer le Quotient Intellectuel des gens. Dans les écoles, dans les entreprises, on mesure. Asseyez-vous là, considérez attentivement ces ronds et ces carrés et dites-moi l’âge du capitaine. Vous avez trente secondes pour répondre. Lire l’article

Comment avoir l’esprit et les mains libres

Chronique parue dans la revue Atlas Air France n°84 de juin 1973
Ceux qui me connaissent me demandent souvent avec une bien compréhensible admiration d’où je tiens mon étonnant amour du travail.

Il est vrai que j’aime le travail plus que tout au monde. Parmi toutes mes vertus, aucune n’a monté si haut que mon amour du travail, à part la modestie s’entend. On aura peine à le croire, mais quand quelqu’un travaille bien, vraiment bien, je suis capable de le regarder faire presque de l’aube au crépuscule sans jamais me fatiguer. Lire l’article

Un prince de la métapolitique: Arthur Koestler

Revue Question De. N° 14, 3e trimestre 1976
Pendant longtemps, les hommes ont cru qu’on pouvait atteindre la vérité par le seul effort de la pensée, en raisonnant à partir de principes évidents – apparemment évidents. Ce fut le désespoir des derniers sages antiques de constater, après mille ans de discussions, que cette voie ne menait nulle part.
Encore mille ans de Moyen Âge, et quelques hommes eurent l’idée qui changea tout: il ne suffisait pas de réfléchir, il fallait interroger la nature. La science expérimentale commençait. Lire l’article

Les paradoxes de la Haute Science

Revue Question De. N° 20, septembre – octobre 1977
Alphonse-Charles Constant, alias Eliphas Lévi, avait transmis son enseignement spirituel et magique à quelques rares disciples, bien qu’il ait publié de son vivant plusieurs livres. Dans les Paradoxes de la Haute Science, il retrace, sous forme d’un traité concis, l’apologie de l’Homme au travers de l’exposition des sept paradoxes philosophiques. Lire l’article

Ma lyre et moi

Chronique parue dans la revue Atlas Air France n°81 de mars 1973
Vous me croirez si vous voulez, mais j’étais en train de jouer de la lyre.

Or, j’ai horreur de cet instrument. Le seul instrument que je supporte est la corne de brume. Circonstance aggravante, j’étais assis dans la position du lotus sur une étagère de l’épicier, entre deux piles de fromages: à gauche des livarots, à droite des pont-l’évêque. Oh! Je sais qu’on ne me croira pas, mais la vérité, c’est la vérité. Lire l’article