Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Ronde comme une boule ou les théories à l’épreuve

France Catholique N° 1442 – 2 août 1974.
J’avais annoncé, voilà deux numéros, quelques autres réflexions sur la science du rêve, science si éclairante sur la face profonde, inaccessible, de la nature humaine. Mais il y a l’actualité! Puis, M. Jean Guitton a eu l’attention de m’envoyer son dernier livre. Et alors, là! Quel abîme! Quel inépuisable labyrinthe de réflexions! Lire l’article

Plus loin que la vie et la mort

France Catholique − N° 1434 – 7 juin 1974.
Comment tout cela a-t-il commencé? Comment le Soleil, comment la Terre où s’accomplit notre destin ont-ils commencé? Questions dénuées de tout sérieux, me dit cet écrivain. C’est de l’évasion, ce que les Anglais appellent «escapism». C’est le génie de fantasme que nous nous inventons hypocritement pour détourner notre esprit des seules vraies questions, qui sont morales, sociales, politiques. Lire l’article

Il n’était pas une légende

Fiction n°298 – février 1979.
Quand on m’a téléphoné qu’il était mort et comment, le 23 novembre, je n’ai pas eu de chagrin: voilà, voilà, il réalisait enfin le rêve de sa vie, visiter un vrai monde parallèle. Et ses derniers moments montraient tant de lucidité et de courage, tant de fidélité au plus haut de son âme que c’était une leçon pour nous: [...] Lire l’article

Le sexe et la société apaisée

France Catholique − N° 1270 – 16 avril 1971.
Me permettra-t-on, à propos de Marcuse, dont j’ai parlé la semaine dernière, d’exprimer ici un repentir partiel? Les remèdes qu’il propose sont absurdes et quelque peu terrifiants. Marcuse, prophète, nous fait dresser les cheveux sur la tête, quand on en a. Lire l’article

Hermès et le colporteur

Atlas – Air France n°76 – octobre 1972.
En tant que vache sacrée, remarquait naguère Gabriel Véraldi, la Communication est une bête robuste et bonne laitière. On insiste maintenant à l’envi sur ses vertus supposées en oubliant les vertus de la non-communication, qui renforce l’identité des personnes et des groupes, détermine leur caractère, assure leur équilibre et, finalement, leur bonheur. Lire l’article