Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Les OVNI renouvelleront la science – Interview d’Aimé Michel par Jean-Claude Bourret

Interview par Jean-Claude Bourret, dans La nouvelle vague des soucoupes volantes. Aimé Michel c’est le spécialiste français des OVNI. Licencié en philosophie, il entre en 1944 à l’O.R.T.F. en passant le concours des ingénieurs du son du studio d’essai. Maintenant, Aimé Michel travaille au service de la recherche, ce qui lui va fort bien étant donné la spécialité qu’il a choisie. L’interview qu’il m’avait accordée a elle aussi disparue. Mais, Aimé Michel a eu l’obligeance de m’accorder un second entretien que voici. Lire l’article

La science française et la vie extra-terrestre

II y a seulement quelques années, ce sujet tabou de la vie extra-terrestre ne suscitait chez les esprits distingués de la Recherche française que ricanements et mépris. Dieu merci, lesdits esprits distingués commencent à atteindre l’âge d’une retraite méritée. Quelque chose est en train de changer. Lire l’article

Le sein ou l’œuf

Il est très facile de comprendre (mais très difficile d’imaginer) que le fantastique est à notre porte. Je veux dire le fantastique historique, se manifestant par du jamais vu, du jamais survenu dans l’histoire, et même plus loin dans le passé. Facile de comprendre: en effet, quelque processus évolutif que l’on considère, important ou non, ce processus, éventuellement aussi ancien que l’homme va devoir dans les dizaines d’années qui viennent soit changer, soit s’arrêter. Pour la première fois dans notre histoire se dresse devant nous le concept de limite infranchissable autrement que par un changement essentiel de notre nature. Lire l’article

Le théorème de Bell (Question DE.)

Si l’on croit que l’univers «va quelque part», autrement dit, si l’on croit en une Providence, il n’est pas interdit de tenir l’explosion des moyens de communication de masse pour une sorte de divine ruse: plus que jamais, aujourd’hui, derrière le fracas quotidien de cette explosion, l’histoire s’avance, masquée. Les vrais événements passent inaperçus, ce qui arrive cache ce qui est. La preuve? Nous vivons dans un monde entièrement artificiel né d’un certain nombre d’inventions et de découvertes, c’est indiscutable; cependant, remontez l’histoire jusqu’à ces découvertes et inventions: vous n’en trouverez nulle trace à la date où elles eurent lieu, ni même, le plus souvent, dans les années qui suivent. Lire l’article

À propos des soucoupes volantes

La communauté humaine actuellement la plus jalouse de son anonymat n’est pas un service secret ni un complot politique. Elle n’est pas composée de «James Bond» à fausse barbe ni de conspirateurs se réunissant dans des caves. Elle ne se livre à aucun trafic de drogue, ni d’armes, ni de documents secrets. Ses membres se recrutent uniquement chez les hommes de science. Beaucoup d’entre eux sont célèbres, dirigent des observatoires, des centres de recherche, de grands laboratoires. Leur réseau compte aussi des cosmonautes ayant gravité autour de la Terre. Il recouvre le monde entier. Depuis quelques années, et surtout depuis 1964, il est si bien organisé que lorsqu’un événement intéressant se produit quelque part sur la planète, où que ce soit, tous ses membres en sont informés dans les deux ou trois jours qui suivent, et la plupart des détails concernant cet événement sont transmis, diffusés, classés et étudiés en quelques semaines. Un fichier central de tous ces dossiers, organisé selon les méthodes et avec les moyens les plus modernes du classement et du calcul automatique (fiches et ordinatrices IBM), fonctionne depuis deux ans. Il rassemble actuellement plus de 18’000 dossiers. Lire l’article