Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Du nouveau sur les rêves

Du nouveau sur les rêves Article paru dans Planète N°5 de juin / juillet / août 1962 «Oserez-vous aller plus loin? lui demandai-je avec un respectueux espoir. Loin? Ce que j’ai vu vous pétrifierait. En arrière, en arrière! En avant, … Lire l’article

Arthur Koestler – Y a-t-il un fantôme dans la machine humaine?

Un homme, né deux ans après le premier vol des frères Wright, qui a vu l’arrivée des premiers engins humains sur la Lune et sur Vénus, deux guerres mondiales, un nombre incalculable de révolutions (à certaines desquelles il a pris part), qui, ayant changé plusieurs fois de nationalité, se retrouve à trente ans grand écrivain dans une langue qu’il ignorait à dix, qui résume en lui tous les bouleversements, les inquiétudes et les ambitions d’une époque, cet homme-là, s’il s’appelle Arthur Koestler et avec l’audience que ce nom s’est acquise, n’a-t-il pas, plus qu’aucun autre, le devoir de proposer sa réponse aux grandes questions de la morale et de la philosophie? Lire l’article

L’énigme des rêves lucides

Le premier des mystères, c’est: pourquoi y a-t-il quelque chose, plutôt que rien? Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là, en train de penser? Ces deux grandes interrogations expriment la relation de l’homme avec l’absolu. Je plains ceux dont elles ne traversent pas l’esprit au moins une fois par jour, car il ne leur sert à rien d’être hommes. La condition de salade leur conviendrait tout aussi bien. Lire l’article

Pourquoi l’ascèse ?

«Si jamais ce livre tombe entre les mains d’une personne qui aspire pour de vains motifs à la contemplation, je la prie de réfléchir aux rudes tenailles par lesquelles il faut passer et au pressoir des peines nombreuses sous lequel il faut pleurer avant d’y arriver. Peut-être alors tout désir frivole de ces faveurs s’évanouira de son coeur.» Qui parle ainsi? Un mystique italien du XVIIIe siècle, le père Scaramelli, auteur du Directoire mystique (1754). Et à quelles «tenailles», à quel «pressoir» fait-il allusion? Lire l’article