Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Comment naquit la violence

Atlas – Air France n°80 – février 1973.
Selon les calculs du psychiatre autrichien Friedrich Hacker, il y a eu dans les pays de civilisation occidentale, pendant chaque jour et chaque nuit des cent cinquante dernières années, un homme tué par un autre homme à la minute. Au cours des cinquante dernières années, ce chiffre n’a pas cessé d’augmenter, passant à un homme toutes les vingt secondes. Lire l’article

Une enquête chez les jeunes criminels anglais

Atlas – Air France n°85 – juillet 1973.
[...] Les délinquants dont il s’occupe sont les mineurs récidivistes ayant été condamnés plusieurs fois par les Cours criminelles et se trouvant en prison. Il s’agit donc de mineurs délinquants qui sont bien loin d’être des délinquants mineurs; par exemple, les meurtriers ayant tué au cours d’attaques à main armée en font partie. Lire l’article

Une étrange expérience

Atlas – Air France n°86 – août 1973.
En 1964, les deux psychologues américains Barber et Calverly imaginaient un test destiné à savoir de façon très simple si des gens normaux peuvent sous l’effet d’un discours, voir ce qui n’est pas.
Parmi leurs étudiantes de l’hôpital d’État de Medfield, dans le Massachusetts, ils sollicitèrent des volontaires pour participer à une expérience psychologique dont la nature n’était pas précisée. Lire l’article

Si les parents étaient pédagogues

Atlas – Air France n°89 – novembre 1973.
Quand on arrive dans un pays inconnu, aussi étranger soit-il, ce sont les enfants qui, toujours, déconcertent le moins. Rien ne ressemble plus aux jeux et manèges d’une troupe d’enfants que les jeux et manèges d’une autre troupe d’enfants, qu’ils soient parisiens, bantous, esquimaux ou indiens. Lire l’article

L’énigme chinoise

Atlas – Air France n°91 – janvier 1974
Les récits de voyage en Chine, très à la mode ces temps-ci, révèlent un opiniâtre oubli de l’histoire. Tous les témoins expriment leur perplexité devant l’ordre nouveau instauré dans leur pays par les compagnons de Mao. L’obéissance aux règles ascétiques du régime est obtenue, nous dit-on, par une pression minutieuse et continue de la collectivité tout entière sur chaque individu. Lire l’article