Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Au cœur de l’inconnu

France Catholique N° 1545 et 1546 – 23 et 30 juillet 1976.
Dans sa première célébration du bicentenaire, le président Ford a défini d’une formule ce qu’il considère comme la mission historique particulière du peuple américain. Cette formule, en forme de triptyque, est presque intraduisible. Elle sera pourtant allée au fond du cœur de tous ses concitoyens, y compris les enfants, tant elle exprime bien l’essence de l’âme américaine. Lire l’article

Les laboratoires battus par les colliers magiques

Fiction n°65 – Avril 1959.
L’idée ennuyeuse et auguste d’une Science progressant logiquement grâce à la mise en œuvre de programmes établis à l’avance ne traîne plus guère, à l’heure actuelle, que dans de vétustes manuels de baccalauréat, ou dans ces cervelles infécondes qui voudraient nous faire prendre le scientisme modèle Auguste Comte pour de la Science. Lire l’article

Des machines intelligentes

France Catholique Ecclésia N° 1426 – 12 avril 1974.
La science des ordinateurs inquiète et fascine: le courrier souvent passionné reçu à la suite du débat organisé par la France Catholique lors du passage à Paris de Jacques Vallée, de l’Institut du futur, en témoigne. Il atteste le fossé de malentendus qu’une regrettable et peut-être dramatique absence d’information a laissé se creuser entre le public qui réfléchit et les savants. Lire l’article

Hermès et le colporteur

Atlas – Air France n°76 – octobre 1972.
En tant que vache sacrée, remarquait naguère Gabriel Véraldi, la Communication est une bête robuste et bonne laitière. On insiste maintenant à l’envi sur ses vertus supposées en oubliant les vertus de la non-communication, qui renforce l’identité des personnes et des groupes, détermine leur caractère, assure leur équilibre et, finalement, leur bonheur. Lire l’article

Le zen ou la sagesse des silencieux

Atlas – Air France n°83 – mai 1973.
Quand un Occidental lit que le tir à l’arc peut être une ascèse, il se sent perplexe. L’ascèse, n’est-ce pas la recherche du moi le plus profond, peut-être celle de Dieu? Il se demande comment l’art de tendre un arc peut conduire à l’absolu. Il ne comprend pas. Lire l’article