Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

logo-download

La théorie des processus, de Miguel Guasp

Article paru dans Lumières dans la nuit n°133 de mars 1975

 

Tout chercheur en OVNIs connaissant un peu d’espagnol et de mathématiques se doit de lire au plus tôt le livre de Miguel Guasp[1] et de préparer son esprit à la possibilité de révisions déchirantes.

Guasp forme avec Carlos Orlando et Vicente Juan Ballester Olmos ce qu’on doit appeler l’École d’Ufologie de Valence. Leur approche au problème est toute particulière: mathématique, déductive, statistique. Et surtout, ils partent de l’hypothèse que la géométrie des rapports Terre-Mars joue un rôle déclencheur dans le phénomène.

Se fondant sur l’examen de cette géométrie, Guasp établit un modèle prédictif, puis confronte ce modèle à une analyse détaillée des heures et des lieux d’observation lors des vagues. Il faut avouer que les résultats sont troublants. Si ces résultats étaient confirmés ailleurs, il faudrait admettre que Mars serait pour quelque chose dans le déroulement du phénomène qui nous occupe.

Quelque chose, mais quoi? En lisant Guasp, on est tenté d’imaginer les «processus» d’apparitions des OVNIS comme une sorte de mécanisme d’horlogerie dont Mars serait le balancier. Pourquoi pas? Confirmé, ce serait un fait nouveau d’une importance capitale.

Bien entendu, tous les autres problèmes subsisteraient. On ne saurait pas plus qu’avant «d’où» les OVNIs viennent vraiment, ce qu’ils font, pourquoi leur apparition, ni pourquoi ils agissent parfois (souvent) sur les témoins de façon si étrange. Mais pour la première fois quelqu’un aurait mis le doigt sur un fil d’Ariane logique et testable.

Que Guasp ait ou non raison, il faut rendre hommage à sa rigueur, à sa ténacité, à l’admirable largeur de son approche philosophique. Souhaitons que des chercheurs examinent si sa méthode donne les mêmes résultats sur des échantillons différents de cas.

Aimé Michel

Notes: 

(1) Teoria de proscesos de los OVNIs - Miguel GUASP, vila Barbera, 8, VALENCIA 7 (Espagne) – 20 F.