Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

logo-download

Les paradoxes de la Haute Science

Eliphas Levi

Paris, éd. L’escalier de feu, 15, rue J.-J.-Rousseau, 75001 Paris, tél.: 236.07.60, 1977.

(Revue Question De. N° 20, septembre – octobre 1977)

 

Alphonse-Charles Constant, alias Eliphas Lévi, avait transmis son enseignement spirituel et magique à quelques rares disciples, bien qu’il ait publié de son vivant plusieurs livres. Dans les Paradoxes de la Haute Science, il retrace, sous forme d’un traité concis, l’apologie de l’Homme au travers de l’exposition des sept paradoxes philosophiques. Le disciple, découvrant les lois qui régissent l’univers, découvre aussi la nécessité de l’étude sur soi-même et sur le monde qui l’entoure.

Les Paradoxe de la Haute Science étaient inédits en français: les éditions L’escalier de feu, en les publiant, rendent ainsi hommage à leur auteur, mort il y a un peu plus de cent ans, le 31 mai 1875. L’ouvrage est luxueusement présenté sur papier vergé, relié, ce qui justifie son prix de souscription de 195 F. Tirage limité et numéroté.

Les éditions L’escalier de feu proposent également deux ouvrages de Pierre Christian: L’Histoire de la magie du monde surnaturel et de la fatalité à travers les temps et les peuples (réimpression de l’édition de 1870) et L’Homme rouge des Tuileries (réimpression de l’édition de 1863), ainsi qu’un ouvrage d’Albert de Rochas, La Science des philosophes et l’art des thaumaturges dans l’Antiquité (réimpression de l’édition de 1882).

Aimé Michel