Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Les origines de l’homme ou des légendes qui s’écroulent

France Catholique − N° 1591 – 10 juin 1977
Le physicien Américain Tom Bearden, théoricien de la physique mathématique et spécialiste de l’armement nucléaire, prévoit qu’à la suite des découvertes révolutionnaires actuellement en gestation, l’humanité passera au cours des décennies à venir – peut-être au début du XXIe siècle – par une période de choix total. Nos proches descendants, dit-il, seront forcés par leurs connaissances nouvelles, ou bien de s’effondrer et de disparaître, ou bien de procéder à ce qu’il appelle le «linkage», c’est-à-dire l’interconnexion non plus seulement morale, mais matérielle, physiologique, de leurs cerveaux. Lire l’article

Notre histoire inconnue

France Catholique − N° 1562 – 19 novembre 1976
Des lecteurs malicieux qui collectionnent mes articles m’écrivent parfois pour savoir si, par hasard, le texte numéro tant ne serait pas en contradiction avec le numéro tant? Lire l’article

Premier berger ou premier troupeau

Découvrir les animaux (Larousse) n° 48 de février 1971
Rien ne nous semble plus naturel que le spectacle d’une Vache dans un pré, ou d’un Cheval sous son cavalier, et plus encore celui de notre Chien familier jouant avec un enfant. Et pourtant, essayons d’imaginer comment cela a pu commencer. Neuf fois sur dix, quiconque entend poser cette question répond qu’au fond rien n’est plus facile que d’apprivoiser un animal sauvage: il suffit de le capturer petit et de l’alimenter. Lire l’article

Mon village à l’heure archéologique 1ère et 2e parties

Revue Archéologia N°4, mai 1965, et N°6, septembre 1965
Il y a en France pour le moins une centaine de milliers de villages et de hameaux. La plupart d’entre eux sont habités depuis la plus haute antiquité et c’est de ces hameaux et villages que tous ou presque nous venons, soit récemment, soit il y a un plus ou moins grand nombre de générations. Ils sont la racine profonde des 48 millions de Français. À partir de ce numéro, Aimé Michel étudiera l’un de ces villages, ni plus ni moins remarquable que n’importe quel autre. Lire l’article

Révolution chez les préhistoriens

Quand, après un plantureux déjeuner périgourdin dans quelque restaurant de Montignac ou des Eyzies, le touriste remonte dans sa voiture pour se rendre à Lascaux, c’est généralement au rite des étapes à trois étoiles qu’il sacrifie plutôt qu’à la vraie curiosité: on ne passe pas par Montignac sans visiter Lascaux. Il faut avoir vu Lascaux. On débarque donc dans la fameuse prairie et l’on descend, en bavardant, le bref escalier qui débouche dans la rotonde. Seul le sol est d’abord éclairé. Pendant quelques minutes, les visiteurs s’agglomèrent autour du guide. On ne voit toujours rien et l’on continue de bavarder. Puis la lumière est donnée et les peintures surgissent de l’ombre, rouges et noires sur l’admirable blancheur de la paroi. Lire l’article