Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Rêveurs prenez garde!

France Catholique N° 1440 – 19 juillet 1974.
Le développement le plus inattendu peut-être de la science des rêves, née il y a moins de vingt ans dans le laboratoire de Nathaniel Kleitman, à l’Université de Chicago, c’est l’étrange lumière qu’elle jette sur le rôle protecteur des songes. Lire l’article

Il n’était pas une légende

Fiction n°298 – février 1979.
Quand on m’a téléphoné qu’il était mort et comment, le 23 novembre, je n’ai pas eu de chagrin: voilà, voilà, il réalisait enfin le rêve de sa vie, visiter un vrai monde parallèle. Et ses derniers moments montraient tant de lucidité et de courage, tant de fidélité au plus haut de son âme que c’était une leçon pour nous: [...] Lire l’article

Des machines intelligentes

France Catholique Ecclésia N° 1426 – 12 avril 1974.
La science des ordinateurs inquiète et fascine: le courrier souvent passionné reçu à la suite du débat organisé par la France Catholique lors du passage à Paris de Jacques Vallée, de l’Institut du futur, en témoigne. Il atteste le fossé de malentendus qu’une regrettable et peut-être dramatique absence d’information a laissé se creuser entre le public qui réfléchit et les savants. Lire l’article

Dans la machinerie cérébrale

France Catholique N° 1428 − 26 avril 1974.
Rappelons d’abord ce que j’exposais dans ma dernière chronique: un physiologiste de Berkeley, le Pr Rosenzweig, vient de montrer que l’effort intellectuel prolongé produit trois effets sur les neurones du cortex cérébral des rats: 1) il accroit leur volume, 2) il diminue leur nombre, 3) il accroît le taux de l’acide ribonucléique (ARN) de ces neurones. Lire l’article

L’homme une super-machine?

Atlas – Air France n°87 – septembre 1973.
Indiscutablement, le médecin de Diogène est un anxieux. II soupire en regardant sa montre, la course d’Archiloque vers l’humide élément lui donne des palpitations, sa voix chevrote, sa main tremble et, pour se remettre un peu, il doit prendre un cordial. Lire l’article