Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

S’empoisonner l’âme

Atlas – janvier 1971
Les effets de la drogue sont bien différents selon qu’ils sont décrits de l’intérieur, par le drogué lui-même vivant son expérience ou essayant après coup de la décrire, ou de l’extérieur, par un observateur muni de tout l’appareil des techniques biologiques. Lire l’article

L’homme téléguidé

Modes de Paris n° 200 – novembre 1962
Pourquoi avez-vous décidé de lire cet article? La robe que vous portez, pourquoi l’avez-vous choisie ce matin? Pourquoi la tête de Monsieur X… ne vous revient-elle pas? Pourquoi aimez-vous votre mère? Regardez en vous-même et essayez de répondre à ces questions. Peut-être leur trouverez-vous à toutes une réponse. Mais cette réponse sera-t-elle la bonne? Lire l’article

La chaise auscultatrice

France Catholique − N° 1532 – 23 avril 1976 1975
«Les ondes cérébrales enregistrées par l’électroencéphalographe, me disait il y a tout juste dix-huit mois un spécialiste de l’Université de Chicago (Fred Beckman), c’est aussi bête et vide de sens psychologique que le tremblotement de cette crème au caramel dans votre petite cuillère.» Lire l’article

Le coq d’Asclépios

France Catholique − N° 1512 — 5 décembre 1975
L’interminable agonie de Franco, artificiellement prolongée par la médecine, nous oblige, une fois de plus, à nous interroger sur le «tu ne tueras point». Sans les (on peut le dire) macabres interventions de la chirurgie coupant ici, coupant là, sondant, tubant, perfusant, et que sais-je encore? Franco serait mort paisiblement vers le 20 octobre de la mort de ses ancêtres, de ses soldats et de ses ennemis. Lire l’article

Croissance et sécurité

Arts et Métiers de janvier-février 1979
Incroyable que tout ait marché si Parfaitement, s’est exclamé le directeur du Projet Pioneer le 9 décembre dernier, quand le cinquième et dernier appareillage de l’expérience se fût posé sur le sol de Vénus.
Les journaux ont aussi parlé de la «stupeur» des patrons de la N.A.S.A. après cet exploit. Lire l’article