Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Les paradoxes du sultan

France Catholique − N° 1350 – 27 octobre 1972
— C’est tout? dit le Sultan.
— C’est tout, dit le Vizir.
Le Sultan se tourna vers Zadig, son neveu.
— J’espère, dit-il, que tu tires profit des observations que tu fais ici en assistant à mon Conseil. J’espère que tu t’en souviendras quand je chanterai les louanges de Dieu dans un monde meilleur et que tu seras sultan à ma place. Je viens d’écouter pendant une heure la fade éloquence de mon ministre des Affaires étrangères. Il nous a assommés d’un tas de faits sans importance tels que rencontres de chefs d’État, signatures de traités, guerres, révolutions, et quand je lui demande si c’est tout, ce crétin répond oui. Lire l’article

Excursion en économie: les maîtres pataugent les profanes doutent

France Catholique − N° 1818 -16 octobre 1981
Descendons un instant des hauteurs de la physique. Bien qu’apprivoisées avec un excès que les physiciens professionnels me reprocheront sans doute (avec raison), peut-être notre incursion parmi ces idées les plus profondes aura-t-elle permis d’en entrevoir la difficulté et la grandeur. On peut aller plus loin et nous tenterons de le faire dans d’autres articles, mais je voudrais proposer ici un petit intermède reposant parmi les terrains vagues de l’économie. Lire l’article

La vraie affaire du siècle: vendre la crise

Arts et Métiers de novembre 1979
Il y a dans l’existence simultanée du chômage et de l’inflation un paradoxe qui frappe davantage encore le public ignorant que l’expert. Combien en ai-je entendu et lu, des experts qui m’expliquaient ce phénomène! Ils doivent avoir raison, quoique l’ignorant ne puisse se défendre d’un certain scepticisme quand on lui offre des explications contradictoires. Ces messieurs si savants ne peuvent pas avoir tous raison à la fois. Lire l’article

Le chant du coq

Arts et Métiers de juillet-août 1980
Si les journaux avaient existé quand Colomb découvrit l’Amérique, l’événement aurait peut-être eu droit à quelques lignes en page huit: c’est une règle à peu près sans exception que les grands événements ne sont jamais reconnus comme tels quand ils se produisent. Lire l’article

Le devoir d’innover

Arts et Métiers de décembre 1979
Peut-on faire obstacle au chômage en diminuant le temps de travail? Rappelons les arguments les plus souvent entendus, dans le rang de leur vogue.
1) Il est évident que si la même quantité de travail est répartie en durées de travail moindres, il faudra faire travailler plus de monde, donc le chômage, automatiquement, baissera. Voilà quelques semaines, on a pu entendre, à la radio, le Commandant Cousteau développer ce point de vue, et même s’étonner qu’un raisonnement si simple ne soit pas encore compris par tout le monde. Lire l’article