Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Simone et le poisson rouge

Toute la pêche – date inconnue
Quand le poisson longuement convoité se balance enfin au bout de sa ligne, il n’est pas, j’imagine, un seul pêcheur à qui vienne l’idée de mépriser le vaincu. [...] il est toujours flatteur d’accorder de hautes qualités combatives à l’adversaire qu’on vient de vaincre et sur qui l’on a donc fait preuve de sa supériorité[...] Lire l’article

L’énigme d’Amala la fille louve

Écho de la mode N°35– 11 septembre 1969
Le 26 mai 1828, jour de Pentecôte, des paysans des environs de Nuremberg découvraient, errant sur la route, un jeune garçon d’une quinzaine d’années, grossièrement vêtu, l’air hagard, et tenant à la main une lettre adressée de manière étrange au capitaine de cavalerie, von Wessenig. Lire l’article

L’automobiliste et le diplodocus

Écho de la mode N°32 – 10 juillet 1969
[...] Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi au juste, nous sommes plus intelligents que le singe, le singe plus que le chien, le chien plus que l’oiseau, l’oiseau plus que le poisson, et ainsi de suite? Je sais: certains misanthropes discutent cette classification. Ils prétendent que c’est le chien qui a domestiqué l’homme. Lire l’article

Le secret du chien

Écho de la mode N°18 – 5 avril 1962
«Il ne lui manque que la parole, pensez-vous souvent en regardant votre animal familier dans les yeux. Pourquoi faut-il que sa bouche soit muette alors que je sens, là, derrière son front, dans son regard si expressif, quelque chose de si semblable à ce que j’éprouve moi-même, et que, quand je lui parle, il me comprend?» Lire l’article

Nos enfants sont-ils plus intelligents que nous?

Écho de la mode – date inconnue
[...] nos pères étaient-ils plus intelligents que nous? Je me souviens d’un échange aigre-doux que j’eus avec mon vieux professeur de philosophie quand je préparais mon bachot.
— De mon temps, affirma-t-il un jour, il y avait moins de crétins. Lire l’article