Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Une autopsie de l’amour divin

Je sais ce que pensera plus d’un lecteur: l’amour divin, quel anachronisme! Et cependant, aux portes du troisième millénaire, les mystiques sont plus nombreux et plus énigmatiques que jamais.
Ceux qui les étudient objectivement, et à la lumière des connaissances modernes, soupçonnent, parfois non sans un tremblement, les énergies secrètes où ils s’abreuvent et peut-être qu’ils créent. Ils sont justiciables de l’observation scientifique et c’est dans ces limites qu’il en sera question ici[1].
Les crises mystiques du Padre Pio, le célèbre capucin de Pietralcena, s’accompagnent d’une telle élévation de température qu’aucun thermomètre n’y résiste: ils éclatent sous la poussée du mercure. Il ne s’agit pas de fièvre, c’est-à-dire d’un phénomène déterminé par la présence d’un agent toxique ou infectieux. L’examen clinique ne laisse apparaître rien d’autre que cette hausse fantastique de la température avec accélération du pouls et de la respiration. Lire l’article

Le corps humain peut-il voler?

De toutes les capacités prêtées à l’homme par la psychologie exceptionnelle, voici celle qui répugne le plus aux données du sens commun: sous l’effet de certains états mentaux, ou en concomitance avec eux, le corps humain pourrait parfois s’élever au-dessus du sol et y rester suspendu sans appui visible. La lévitation est-elle une légende? Est-elle un fait réel? Il existe une immense littérature historique, hagiographique, théologique, critique sur le sujet. Mais tout ce que l’on sait en physique tend à reléguer la lévitation parmi les croyances superstitieuses. Lire l’article

La sainte Russie n’est pas morte

Le procès des jeunes intellectuels de Leningrad poursuivis pour diffusion clandestine de littérature religieuse n’aura surpris que ceux qui avaient cru pouvoir passer par profits et pertes l’éternelle sainte Russie. Si le pouvoir tsariste fut si constant à s’appuyer sur la religion, c’est qu’il savait l’appui solide: le peuple russe est probablement le peuple le plus religieux de la terre. Lire l’article

Depuis huit siècles, il y a une France viscéralement contre

Il y a toujours eu une France qui dit non. Tout conformisme engendre sa révolte, et nul pays civilisé n’est naturellement plus conformiste que celui où le ridicule tue.

C’est contre des conformismes organiques, viscéraux, lourds de conséquences vitales, que naissent et se développent les vraies révoltes. C’est de ces révoltes-là qu’il sera question ici. Nous croyons que leur étude est importante à qui se mêle de comprendre son temps. Depuis toujours, les hommes disent que leur époque ne vaut rien, et que jadis, en revanche… Pourquoi? Parce que nous ne voyons jamais le présent qu’en surface, au lieu que le passé finit toujours par montrer ses coulisses. Et ce qu’il y a de plus authentique dans l’Histoire, ce sont justement ses coulisses. Lire l’article

Pourquoi l’ascèse ?

«Si jamais ce livre tombe entre les mains d’une personne qui aspire pour de vains motifs à la contemplation, je la prie de réfléchir aux rudes tenailles par lesquelles il faut passer et au pressoir des peines nombreuses sous lequel il faut pleurer avant d’y arriver. Peut-être alors tout désir frivole de ces faveurs s’évanouira de son coeur.» Qui parle ainsi? Un mystique italien du XVIIIe siècle, le père Scaramelli, auteur du Directoire mystique (1754). Et à quelles «tenailles», à quel «pressoir» fait-il allusion? Lire l’article