Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

L’ordinateur-roi ?

France Catholique − N° 1268 – 2 avril 1971
Si l’on était moins paresseux, on devrait réfléchir davantage à l’évolution des ordinateurs. Qu’est-ce donc que cette machine qui «pense» fantastiquement plus vite que l’homme et qui, cependant, se trompe si souvent de façon grossière et même absurde? L’amiral Jubelin rappelait récemment dans un journal de province quelques-unes de ces bévues: la plus retentissante est la faillite de Rolls Royce causée par une erreur d’appréciation sur un nouveau matériau destiné aux aubes des turbines. Lire l’article

La troublante loi de Good

France Catholique − N° 1289 – 27 août 1971
Tout ce qu’il a fait de grand et de moins grand, l’homme l’a d’abord rêvé. Non seulement la raison la plus sage ne nous interdit pas de rêver, mais elle nous y convie. L’essentiel, en rêvant, est de ne pas oublier qu’on rêve. De ne pas dormir debout. Lire l’article

La chaise auscultatrice

France Catholique − N° 1532 – 23 avril 1976 1975
«Les ondes cérébrales enregistrées par l’électroencéphalographe, me disait il y a tout juste dix-huit mois un spécialiste de l’Université de Chicago (Fred Beckman), c’est aussi bête et vide de sens psychologique que le tremblotement de cette crème au caramel dans votre petite cuillère.» Lire l’article

L’homme dénudé par la machine

France Catholique − N° 1524 — 27 février 1976
Un jour, un de nos ancêtres qui était probablement déjà Homo, mais pas encore sapiens, remarqua que la viande se digérait mieux cuite que crue.
Il venait de faire une invention qu’un pédant appellera tôt ou tard d’un mot grec, car cela n’a pas de nom: c’est l’astuce-consistant-à-extérioriser-ses-fonctions-pour-en-faire-plus. Lire l’article

L’homme simulacre

France Catholique − N° 1520 – 30 janvier 1976
France inter nous a fait entendre l’autre jour un Indien d’Amazonie qui, par je ne sais quel miracle, parlait français. Cet homme a passé la plus grande partie de sa vie dans la forêt. Il nous parlait de cette vie. Et quelle insupportable nostalgie s’est emparée de moi! Lire l’article