Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Vers la médecine automatisée

France Catholique − N° 1580 – 25 mars 1977.
De temps à autre, dans cette chronique, je fais allusion à la «machine de Turing», jusqu’ici théorique, et à propos de laquelle le génial mathématicien anglais posait voilà bientôt quarante ans plusieurs questions fondamentales.
«Une machine peut-elle penser?» demandait-il, et, il montrait que oui, quelque définition que l’on donne au mot penser, sauf une, sentir, «prendre plaisir à manger une tarte aux fraises». Lire l’article

Penser ensemble

France Catholique N° 1398 – 28 septembre 1973.
N’avez-vous pas l’impression, nous dit un ami mathématicien, que l’on assiste actuellement à la faillite de l’ordinateur? Lire l’article

Des machines intelligentes

France Catholique Ecclésia N° 1426 – 12 avril 1974.
La science des ordinateurs inquiète et fascine: le courrier souvent passionné reçu à la suite du débat organisé par la France Catholique lors du passage à Paris de Jacques Vallée, de l’Institut du futur, en témoigne. Il atteste le fossé de malentendus qu’une regrettable et peut-être dramatique absence d’information a laissé se creuser entre le public qui réfléchit et les savants. Lire l’article

Mort de l’homme algorithmique

Atlas – Air France n°78 – décembre 1972.
Il existe au Stanford Research Institute, en Californie, un programme de recherche intitulé «Augmenting human intellect», ce qui signifie «Accroissement de l’intellect humain». Lire l’article

Les structures du phénomène M.O.C.

Lumières dans la nuit N°101 d’août 1969
Voire, dira-t-on, mais la preuve? Ces traces et ces témoins existent, c’est entendu, mais comment savoir si les traces n’ont pas été fabriquées ou mal vues et si les témoins n’ont pas menti ou ne se sont pas trompés? Lire l’article