Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Baguettes, pendules et sourciers

France Catholique − N° 1343 – 8 septembre 1972
Un lecteur (M. l’abbé D., de Lille), me demande ce que je pense des sourciers et de la radiesthésie. Voilà, monsieur l’Abbé, une question embarrassante. Car, d’une part, il est certain que la radiesthésie n’est pas une science. Et donc que, quand elle se déguise en science, c’est une fausse science. Lire l’article

Entre Hegel et Groucho Marx

France Catholique − N° 1336 – 21 juillet 1972
Parmi les étonnements que rencontre le scientifique français en visite aux États-Unis, celui qui peut-être lui fait le mieux comprendre qu’il a franchi un océan et changé de continent, c’est la place occupée par la parapsychologie dans la réflexion actuelle des hommes de science américains. Lire l’article

La question de Ponce Pilate

France Catholique − N° 1342 – 1er septembre 1972
À propos de ma récente chronique sur la parapsychologie en Amérique, un lecteur pose d’excellente façon le problème des fausses sciences. Lire l’article

Sciences – Frontière

Question De. N°29, 1er trimestre 1979
Longue vie à Sciences-Frontière, la nouvelle revue scientifique qui publie les travaux dont les savants jusqu’ici n’osaient parler qu’entre eux. La matière du premier numéro donnera une idée de son originalité. Lire l’article

Une expérience sur les rêves télépathiques

Question De. N° 7, 2e trimestre 1975
Depuis plusieurs années, une étude à long terme est conduite au Maimonides Hospital de New York par les docteurs Stanley Krippner et Montague Ullmann pour déterminer si les gens qui se connaissent – ou tout au moins se fréquentent et se rencontrent – peuvent exercer les uns sur les autres une action mutuelle inconsciente par des voies paranormales. Aimé Michel rapporte ici les conditions des expériences menées dans cet hôpital. Lire l’article