Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

La tour de Babel

Atlas – Air France n°73 – juillet 1972 – Le monde en marche – La société à l’épreuve
Est-ce un signe des temps? Il n’est désormais plus possible de faire prendre au sérieux la moindre idée nouvelle sans la lester d’un formidable appareil documentaire qui la rend inaccessible au public. Lire l’article

Le bonheur d’être humain

Mieux-être du 10 novembre 1977
Mieux être, qu’est-ce que cela veut dire? Je me le demande. N’est-ce pas le bonheur? L’homme n’est-il pas fait pour le bonheur, et qu’importe le reste? Atteindre le bonheur, n’est-ce pas son suprême achèvement? Et y a-t-il un «mieux-être» plus haut que le bonheur? Lire l’article

Propédeutique à la névrose

France Catholique − N° 1267 – 26 mars 1971
Jean de Fabrègues dénonçait ici récemment les aberrations d’un certain enseignement philosophique dispensé dans nos universités. Il n’est pas à la portée de tout le monde d’aller s’asseoir dans les amphithéâtres de Nanterre ou d’ailleurs pour se faire une idée de ce que nos étudiants doivent apprendre s’ils veulent obtenir en fin d’études leur qualification de «philosophes». Lire l’article

Critique du beau livre que je n’ai pas lu

France Catholique − N° 2039 – 24 janvier 1986
[...]Le bourdonnement des nouveautés techniques nous cache la vraie science… ► qui n’est pas l’énergie, ni la bombe atomique; ► qui n’est pas l’informatique; ► qui n’est ni la pilule, ni les mères porteuses, ni la télévision câblée, ni Ariane, ni le poulet aux hormones, ni la guerre des étoiles, ni le TGV [...] Lire l’article

Prélude à l’homme

La liberté de l’Esprit No 12 – Pensées hors du rond – juin 1986
Toi et moi, ô Markos Kalloptikos, sommes d’étranges animaux. Ayant comme les autres (animaux) mangé, dormi, fait des enfants, il nous faut encore pâlir sur des énigmes qui n’existeraient pas si nous ne les avions inventées, telles que hier, demain, ailleurs, ou pourquoi y a-t-il quelque chose. C’est ce que me rabâche mon interlocuteur privilégié, comme on dit, à savoir ma chatte. Lire l’article