Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Au cœur de l’inconnu

France Catholique N° 1545 et 1546 – 23 et 30 juillet 1976.
Dans sa première célébration du bicentenaire, le président Ford a défini d’une formule ce qu’il considère comme la mission historique particulière du peuple américain. Cette formule, en forme de triptyque, est presque intraduisible. Elle sera pourtant allée au fond du cœur de tous ses concitoyens, y compris les enfants, tant elle exprime bien l’essence de l’âme américaine. Lire l’article

Une foi de remplacement

France Catholique N° 1375 – 20 avril 1973.
J’ai rapporté dans de précédentes chroniques ce que les psychologues pensent de la psychanalyse: ils n’en pensent pas grand-chose, attendu qu’aucun d’entre eux ne tient la psychanalyse pour une science. C’est seulement, comme le dit J.O. Whittaker, un «petit métier» (a small profession), et toute son importance – c’est encore Whittaker qui parle – vient de ce qu’elle est pratiquée par certains thérapeutes n’ayant fait aucune étude de psychologie. Lire l’article

Une enquête chez les jeunes criminels anglais

Atlas – Air France n°85 – juillet 1973.
[...] Les délinquants dont il s’occupe sont les mineurs récidivistes ayant été condamnés plusieurs fois par les Cours criminelles et se trouvant en prison. Il s’agit donc de mineurs délinquants qui sont bien loin d’être des délinquants mineurs; par exemple, les meurtriers ayant tué au cours d’attaques à main armée en font partie. Lire l’article

Une étrange expérience

Atlas – Air France n°86 – août 1973.
En 1964, les deux psychologues américains Barber et Calverly imaginaient un test destiné à savoir de façon très simple si des gens normaux peuvent sous l’effet d’un discours, voir ce qui n’est pas.
Parmi leurs étudiantes de l’hôpital d’État de Medfield, dans le Massachusetts, ils sollicitèrent des volontaires pour participer à une expérience psychologique dont la nature n’était pas précisée. Lire l’article

L’école pour l’école

Atlas – Air France n°81 – mars 1973
On s’est toujours préoccupé d’éducation. Les dialogues de Platon sont déjà pleins de réflexion sur la meilleure façon d’élever les enfants et les jeunes gens. On sait aussi, au témoignage de César, que la civilisation gauloise reposait d’abord sur l’école des druides. Plus près de nous, rappelons-nous Montaigne et sa «teste bien faicte», Gargantua et ses précepteurs. Et Fénelon, et Rousseau, et Jules Grévy… Lire l’article