Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

The « Cat-Flap » Effect

Flying Saucer Review – Vol. 25, n°5, September-October 1979
When French people are about to get married, they quote a saying that sums up two thousand years of conjugal wisdom: they say: “The time comes when you just have to draw a line and put an end to the situation.” And some even go on to add: “one way or the other.”
Well now, the time has come for me too to draw the line and make an end of it: and so this will probably be my last contribution to Ufology. Lire l’article

La «science infuse»

Arts et Métiers de mai 1977
La lecture d’un des derniers numéros du Bulletin of the American Physical Society[1] me remet en mémoire une question à laquelle je réfléchis depuis plus d’un quart de siècle, que j’ai discutée avec maints physiciens, chimistes, mathématiciens et autres savants, sans avoir jamais entendu ne fût-ce que l’esquisse d’une réponse satisfaisante. Lire l’article

La lentille de Socrate

Arts et Métiers de mars 1979
Vers la fin du XVIe ou au début du XVIIe siècle, un Hollandais, qu’on appellerait maintenant un ingénieur, invente la lunette dite de Galilée, et voilà l’histoire bouleversée. Jupiter laisse voir pour la première fois son système de satellites. Descartes découvre les lois de l’optique. La lunette un peu transformée devient microscope, et la biologie se met en marche. Newton formule la mécanique céleste. Lire l’article

La Science est-elle un Clergé

Arts et Métiers de décembre 1977
Le lecteur comprendra que je m’abstienne pour répondre à M. Maugin, «Ph. D. Princeton, C.N.R.S., Université de Paris», etc., du ton que lui-même croit devoir prendre. Je feindrai donc que M. Maugin est un homme bien élevé et respectant ses lecteurs, me bornant à corriger ses allégations.
Jack Sarfatti, «Physicien»
Comme M. Maugin, Sarfatti est Ph. D., Université de Californie à Riverside, mais aussi ancien «member of the Physics Faculty» à l’Université de San Diego, ancien Research Fellow à Birbeck Collège, Université de Londres, et à l’United Kingdom Atomic Energy Research Establishment de Harwell, etc. M. Maugin lui reproche ses tendances «métaphysiques» et «parapsychologiques». Lire l’article

Louis Néel à Grenoble, ou de la solitude au Prix Nobel de Physique

Arts et Métiers de septembre 1976
En 1940, Grenoble n’était qu’une banale petite ville universitaire, ne se singularisant que par une école d’électricité et par une proportion exceptionnelle d’étudiants japonais. J’y faisais moi-même mes études et ces souvenirs vivent dans ma mémoire. On y mourait un peu de faim. Les occasions de se distraire d’un quotidien plutôt morose étaient rares. La ville allait devenir une plaque tournante de la Résistance, mais les gens en étaient encore à se chercher.
À ce moment, un jeune physicien quittait Strasbourg annexée par les Allemands et cherchait en France libre un point de chute où il pût travailler. Lire l’article