Aimé Michel

Le premier mystère est: pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?
Et le deuxième, aussi grand que le premier: pourquoi suis-je là en train de penser?

Resultat de votre recherche pour:

Faut-il brûler les auteurs de space-operas?

Fiction n°80 – juillet 1960.
Si, comme je le crois, l’expression «fanatiques de la science-fiction» correspond à une réalité, cette chronique va m’attirer des menaces de mort. Tant pis. Ayant rédigé mon testament, salué mes amis et fait mes dernières recommandations à mon fils [...] Lire l’article

Les laboratoires battus par les colliers magiques

Fiction n°65 – Avril 1959.
L’idée ennuyeuse et auguste d’une Science progressant logiquement grâce à la mise en œuvre de programmes établis à l’avance ne traîne plus guère, à l’heure actuelle, que dans de vétustes manuels de baccalauréat, ou dans ces cervelles infécondes qui voudraient nous faire prendre le scientisme modèle Auguste Comte pour de la Science. Lire l’article

Des machines intelligentes

France Catholique Ecclésia N° 1426 – 12 avril 1974.
La science des ordinateurs inquiète et fascine: le courrier souvent passionné reçu à la suite du débat organisé par la France Catholique lors du passage à Paris de Jacques Vallée, de l’Institut du futur, en témoigne. Il atteste le fossé de malentendus qu’une regrettable et peut-être dramatique absence d’information a laissé se creuser entre le public qui réfléchit et les savants. Lire l’article

Freiner la bombe H.

France Catholique-Ecclesia N° 1417 – 8 février 1974.
Quelques lecteurs me demandent en quoi consiste exactement cette fusion thermonucléaire dont j’ai parlé dans un précédent article et où les physiciens voient l’inépuisable source énergétique de l’avenir. Lire l’article

Dans la machinerie cérébrale

France Catholique N° 1428 − 26 avril 1974.
Rappelons d’abord ce que j’exposais dans ma dernière chronique: un physiologiste de Berkeley, le Pr Rosenzweig, vient de montrer que l’effort intellectuel prolongé produit trois effets sur les neurones du cortex cérébral des rats: 1) il accroit leur volume, 2) il diminue leur nombre, 3) il accroît le taux de l’acide ribonucléique (ARN) de ces neurones. Lire l’article